Après quelques courts mois de cours intensifs d'anglais et la nécessité professionnelle de bien causer l'english (mais aussi de le comprendre), j'ai décidé de m'attaquer à la littérature britannique. Shakespeare me direz-vous ? Faut pas pousser ! Je ne bosse pas au département d'anglais de la Sorbonne...
Inutile de rappeler qu'en France, lire en anglais relève de l'épreuve Intervilles, genre planche à savon !
1) Trouver une librairie qui vend des livres en anglais (hors manuels et dictionnaires j'entends...)
2) Trouver l'endroit où sont enfouis les bouquins en anglais (une fois la librairie localisée)
3) Se dire que c'est con d'acheter des bouquins à la FNAC, que c'est pas ça qui va faire manger les libraires MAIS quand même rester devant le rayon en se disant que, quand même, y'a un fucking choice de books in english et que ça serait stupid not to buy one...
4) Se convaincre que 10 euros et des peanuts, non, c'est pas énorme comme prix pour un fucking bloody expensive book (pocket book hein, pas le big one with the nice cover...)

Mais la motivation est là, alors j'ai mis la main sur ce bouquin so great and so funny :

Merde actually de Stephen Clarke

merde_actually

What is the pitch of this great book : un mec (british) décide d'ouvrir un salon de thé à Paris ; cette épreuve étant sous-tendue par ses love affairS avec des french demoiselles.
Un regard sur la culture franchouillarde et parisienne où on se retrouve forcément malgré l'énormitude (si si ça existe énormitude) de certains clichés. Les personnages sont excessifs mais réalistes, les jeux de mots sont savoureux...du moins en anglais.
Si d'aventure vous ne lisez pas l'anglais, peut-être le trouverez vous en français...je ne sais pas s'il est traduit. Vous pouvez toujours vous rabattre sur les 2 titres suivants :

God save la France
God save les françaises